Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Je suis enfin de retour ! Et oui, entre les fêtes, les vacances, les exams, j’avais plus vraiment le temps d’écrire des articles !

 

 

Alors aujourd’hui, je vous propose une critique du Batman de Tim Burton :)

 

Réalisateur : Tim Burton

Date de sortie au cinéma : 1989

Genre : Fantastique, Thriller, Action

 

Synopsis : Le célèbre et impitoyable justicier, Batman, est de retour. Plus beau, plus fort et plus dépoussiéré que jamais, il s'apprête à nettoyer Gotham City et à affronter le terrible Joker...

 

Je l’avoue, j’ai vu ce film pour la première fois hier et wouahou !

 

On retrouve totalement l’esprit de Burton dans ce film, l’esthétique est gothique et baroque mais sans pour autant être effrayante. Soyons clairs, les Batman de Burton et ceux de Nolan sont incomparables même la noirceur est différente.

 

 

Burton s’était battu avec Warner Bros afin que Michael Keaton incarne le Chevalier Noir et c’était clairement un très bon choix. Bien que les rôles comiques collent à la peau de Keaton  (Beetlejuice ) –qui a un air de ressemble à Julien Lepers en passant-  il fait une Chauve-souris parfaite en alliant élégance, charme et perspicacité.

                                                        Keaton--Lepers.jpg

            Qui est qui ?

 

Quand à Jack Nicholson, il n’interprète pas le Joker, il est le Joker et il est incomparable à Heath Ledger. Son personnage est très décalé de l’univers de Gotham City tant il est fou, déluré et coloré. Mais ne vous y méprenez pas, il reste un vrai psychopathe.

 

La chose la plus intéressante dans ce film reste le parallèle entre la création de Batman et du Joker.

                    -Si vous n’avez pas vu le film, ceci est un spoiler (en quelque sorte)-

 

Bon, tout le monde sait que les parents de Bruce Wayne ont été tués devant ses yeux quand il était enfant sauf qu’ici, le meurtrier n’est autre que Jack Napier. Jack a donc générer Batman. Jusqu’à là, rien de bien intéressant SAUF que en essayant de sauver Napier des années plus tard, Batman le laisse par inadvertance tomber dans un bac d’acide. Le Joker est né.  Donc pour récapituler, Napier transforme le jeune Wayne en Batman et Batman transforme Napier en Joker. Ce qui fait donc du Joker une Némésis parfaite. Ça va, vous suivez ?

 

Pour le personnage de Vicky Vale pas grand-chose à dire, la performance de Kim Basinger n’est pas plate et elle est même assez intéressante mais sans plus.

 

Du côté de la B.O., Danny Elfman a fait un travail extraordinaire sur ce film. Sans la musique, ce Batman ne serait pas aussi grandiose.

 

En grande prêtresse du VOSTFR, je ne pourrais pas vous faire part de la qualité de la VF mais elle ne doit pas être trop mauvaise.

 

On retiendra certaines répliques cultes du Joker telles que « Have you ever danced with Devil in the pale moonlight ? » et  «  I've been dead once already. It's very liberating. You should think of it as a therapy. » Comme vous pouvez le constater, les dialogues sont ciselés et travaillés.

 

En bref, un grand film de Burton peut-être même un des meilleurs. Un 5/5 bien mérité !

 

                                                                                    Bonne fin de vacances :)

                                                                                                                                                                                                                                  Crapaud

 

Tag(s) : #Films action-fantastique

Partager cet article

Repost 0